Connect with us

Dossier Cryptomonnaie

Cryptomonnaies : Comment ne pas se faire escroquer ?

Sophie Lefebvre
Mis à jour le 26 septembre 2018 à 13:00

Une monnaie entièrement virtuelle (cryptomonnaie), qui n’est reliée à aucune banque et à aucune institution, et qui échappe complètement à tout contrôle des autorités, les cryptomonnaies font partie des révolutions de ces dernières années. Le succès qu’a rencontré Bitcoin a incité d’autres entrepreneurs à créer leurs propres cryptomonnaies. On assiste alors à une véritable euphorie, on rencontre aujourd’hui plus de 1400 monnaies virtuelles sur le marché.

Bien entendu, le plus grand nombre sont très loin d’afficher l’assurance et la sécurité des meilleurs. Certains d’entre eux par exemple sont des clones rudimentaires qui n’ont pas d’avenir, malgré les bonnes volontés de leurs créateurs. D’autres sont même inventés à des fins malveillantes, qui n’ont d’autres buts que d’enrichir leurs créateurs. Notez cependant qu’il existe un grand nombre à qui on peut se fier, malgré que le marché ne donne aucune certitude sur leur succès futur ou non.

Ainsi, comment reconnaître les arnaques sur les cryptomonnaies ?

Les avertissements

Tout le monde n’est pas un vrai spécialiste des cryptomonnaies. Cependant, vous pouvez vous fier à la communauté des monnaies virtuelles, qui comportent de vrais spécialistes. Avant d’opter pour telle ou telle cryptomonnaie, documentez-vous sur internet et repérez les avertissements émis par cette communauté. Plusieurs raisons peuvent entraîner des avertissements, dont les mauvaises expériences de certaines personnes et les incohérences.

Les blockchain publiques

La plupart des cryptomonnaies fiables fonctionnent grâce à la technologie blockchain, qui offre une totale transparence des transactions. Ces dernières sont ajoutées à un registre qui peut ensuite être consulté par n’importe qui à n’importe quel moment. Si votre cryptomonnaie désobéit à cette règle, il y a sûrement anguille sous roche.

Une offre complète

Chaque cryptomonnaie doit être accompagnée d’une base de code open source et d’une architecture décentralisée. Il devrait également y avoir un logiciel de portefeuille disponible. Et le tout rendu public, et non dans des emplacements privés.

Surveillez les réseaux sociaux

Facebook, Youtube, forums, Twitter… tout ce qui est mauvais n’échappe généralement pas aux réseaux sociaux de nos jours. Il est toujours intéressant de surveiller ce qui se dit sur ces plateformes à propos de la cryptomonnaie que vous souhaitez adopter.

En bref, méfiez-vous d’une cryptomonnaie si:

  • Elle promet des commissions de parrainage pour ceux qui peuvent inciter leurs amis à adhérer ;
  • Vous ne pouvez devenir mineur et utiliser votre propre ordinateur pour la création des cryptomonnaies ;
  • Votre gouvernement a déjà mis cette monnaie virtuelle sur une liste noire
Les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *